Édition 2020

  • 2020-12-11 : Dossier de presse
  • 2020-12-07 : Emma Lavigne lauréate du 35e prix Pierre-François Caillé de la traduction 2020
  • 2020-12-01 : Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2020 – Trois traductrices en lice
  • 2020-07-29 : Sélection 2020 du Prix Pierre-François Caillé de la traduction

Sélection de l'année 2020

 

 

Sarah Davies Cordova, pour sa traduction de l’anglais de Mère à Mère, de Sindiwe Magona, aux Éditions Mémoire d’encrier.

Raphaëlle Lacord, pour sa traduction de l’allemand de Tout est toujours beau de Julia Weber aux Editions de l'Aire.

 
 

Emma Lavigne, pour sa traduction du russe de Zahhâk, le roi serpent, de Vladimir Medvedev aux Éditions Noir sur Blanc.

 

 

Sélection de l'année 2019

 

 

Lise Garond, pour sa traduction de l’anglais de Les chemins de la haine, de Eva Dolan, aux Éditions Liana Levi.

Inés Introcaso, pour sa traduction de l’espagnol de Evangelia, de David Toscana, aux Éditions Zulma.

 
 

Nathalie Le Marchand, pour sa traduction du polonais de Les fruits encore verts, de Wioletta Greg, aux Éditions Intervalles.

Evelyne Noygues, pour sa traduction de l’albanais de Le petit Bala, La Légende de la Solitude, de Ridvan Dibra, aux Éditions Le Ver à soie.

 
 

Gabrielle Watrin, pour sa traduction du hongrois de Le Soldat à la fleur, de Nándor Gion, aux Éditions Syrtes.

 

 

Sélection de l'année 2018

 

 

Nathalie Carré, pour sa traduction de l’anglais (Jamaïque) de By the rivers of Babylon, de Kei Miller, aux Éditions Zulma

Julia Chardavoine, pour sa traduction de l’espagnol (Mexique) de Gabacho, d’Aura Xilonen, aux éditions Liana Levi

 
 

Laurence Foulon, pour sa traduction du russe de Ma découverte de l’Amérique, de Vladimir Maïakovski, aux éditions du Sonneur

Alexandre Pateau, pour sa traduction de l’allemand de Le Buson, de Peter Bichsel, aux Éditions d’en bas

 
 

Benjamin Pécoud, pour sa traduction de l’allemand de Des éléphants dans le jardin, de Meral Kureyshi, aux Éditions de l’Aire

Jean-Christophe Peuch, pour sa traduction du russe de Suicide, de Mark Aldanov, aux Éditions des Syrtes

 
 

Anita Rochedy, pour sa traduction de l’italien de Les huit montagnes, de Paolo Cognetti, aux Éditions Stock

 

 

Sélection de l'année 2014

  • Seon Yeong-a et Carine Devillon, pour leur traduction du coréen d'Adieu le cirque ! (Un-yeong Cheon, Serge Safran éditeur) ;
  • Marie-Anne de Béru, pour sa traduction de l’anglais (Royaume-Uni) de Les somnambules (Christopher Clark, Flammarion) ;
  • Jean-Christophe Salaün, pour sa traduction de l’islandais de La femme à 1000° (Hallgrimur Helgason, Presses de la Cité) ;
  • Stéphanie Maze, pour sa traduction de l’espagnol (Espagne) de Histoire vraie de l'homme qui cherchait le yéti (Gabi Martinez, Éditions Autrement).